Déontologie

Le code de déontologie a été publié au Moniteur Belge le 16 mai 2014, comme “Arrêté royal fixant les règles de déontologie du psychologue”. Depuis le 26 mai 2014, tous les psychologues sont tenus de le respecter, indépendamment de leur statut, secteur ou règlement de travail. Vous pouvez vérifier si quelqu’un peut porter le titre de psychologue à l’aide de notre moteur de recherche “Mon psychologue est-il agréé?“.

Le code décrit les obligations des psychologues envers leurs patients. Celles-ci se basent sur cinq piliers : le secret professionnel, le respect de la dignité de la personne et de ses droits, la responsabilité, la compétence et l’intégrité. Les articles repris pour chacun des principes clarifient la façon dont ceux-ci peuvent prendre forme dans l’exercice de la profession.

Vous pourrez trouver le code déontologique entier au format pdf ici

Voici les principaux points :

  • Droit à la dignité et au respect: Quelle que soit sa demande ou son état psychique, la personne en thérapie a droit au respect, à la dignité et à l’intégrité de sa personne physique et mentale, sans discrimination d’aucune sorte.

  • Droit à la confidentialité: Le psychologue s’engage, auprès de la personne en thérapie, au secret professionnel absolu, concernant tout ce qui lui est confié au cours de la thérapie. Cette confidentialité est une condition indispensable à la relation thérapeutique. Elle est limitée par les dispositions légales en vigueur (cf. code déontologique).

  • Droit à l’information: La personne en thérapie a le droit de connaitre la (ou les) méthode(s) employée(s) par le psychothérapeute, ainsi que sa qualification et sa formation.

  • Conditions de la thérapie: Les conditions de la thérapie doivent être précisées avant tout engagement : les modalités (verbale, émotionnelle, corporelle…), la durée et la fréquence des séances, la durée présumée du traitement et ses conditions de prolongation ou d’arrêt, le coût financier (honoraires, règlement des séances manquées, etc.).

  • Engagement déontologique du psychologue: Le praticien est tenu de respecter le code de déontologie de son organisme professionnel de référence. Le psychologue est dans l’obligation d’assumer ses responsabilités : il doit s’engager à ne pas utiliser la confiance établie à des fins de manipulation politique, sectaire ou personnelle (dépendance émotionnelle, intérêts économiques, relations sexuelles…).

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter le site de la commission des psychologues via le lien suivant :